Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques de Dan Charg

Aujourd'hui, les Français ne se sentent plus protégés

31 Juillet 2016 , Rédigé par Dan Charg Publié dans #opinion


Aujourd'hui, les Français sont de plus en plus convaincus qu'ils ne sont pas protégés, et que les lois en vigueur sont insuffisantes. Ils estiment que la prévention est inexistante, et suggèrent de regarder d'un peu plus près les milieux à risques, et certaines familles.

La première chose qu'ils souhaitent est une lutte efficace, et sans mollesse de la délinquance. Elle passe par une réforme constitutionnelle, et un durcissement des lois. La délinquance est une sorte de passage obligé, pratiquement toujours à la base des actions terroristes, et des radicalisations.Les zones de non-droit doivent être éradiquées.

En ce qui concerne les attentats, nos concitoyens sont intimement persuadés que si l’on voulait s’en donner la peine, la simple observation des familles, et celle du parcours de ces jeunes, pourraient prévenir de bien des dangers. Ils pensent aussi que la cellule familiale doit être concernée par les sanctions.

Le « je ne savais pas, ou nous sommes très surpris » les assertions comme quoi c'était un garçon aimable, poli, un bon camarade, ou encore « le on ne choisit pas ses parents, mais on choisit ses amis », sont souvent des manières de se démarquer, et de simuler l’ignorance de tout ; elles ne doivent plus suffire à convaincre, dans la situation de guerre que nous connaissons.

C'est vrai que les parents ont, de toute manière, une responsabilité éducative, et que le père de famille doit faire preuve d’autorité. Or, la jeunesse maghrébine masculine est traditionnellement très libre, et on a parfois l'impression qu'elle échappe à tout contrôle !

Prévenir les attentats, c’est aussi examiner la conduite de certains élèves à l’école, leurs absences, leurs réflexions à l’égard des enseignants, et de certains camarades.

Je pense que les gens ont raison; l’attitude des parents, est à considérer, ainsi que la manière dont ils respectent nos lois… Il est des signes qui ne trompent pas. Entre parenthèses, le port du voile intégral est un indice sérieux de refus d'obéir à la loi, ainsi qu'une proximité certaine avec un Islam de combat et de conquête.

Hélas, si l’on adoptait ce genre de démarche, on se heurterait sans doute, encore une fois, à l’opposition de certaines associations protectrices de la délinquance, et à des opinions diverses, même les plus nuisibles, les plus contraires au pays.

Sous couvert de respect des Droits et des Libertés Individuelles, on ne pourrait pas enquêter… Ceux qui le feraient seraient immédiatement traités de racistes, de fascistes, d’islamophobes, ou de je ne sais quoi d’autre. (En quelque sorte, on a l'impression que ces gens, ces associations, préfèrent les massacres d’innocents.)

On peut regretter aussi qu'il n’y ait pas de mouvement d’ensemble dans le monde musulman, pour condamner ces attentats. Pourtant, la fin du mois de juillet 2016 a été marquée par deux points positifs :

A l'occasion de l'assassinat d'un prêtre dans son église, une marche contre la violence a réuni des catholiques, et un certain nombre de musulmans.

Plus étonnant, le dimanche, des musulmans ont assisté à un office dans de nombreuses villes. Je dois reconnaître que cette présence dans une église, et cette union dans la prière à Dieu, était émouvante. Serait-ce le début d'une réconciliation ? Lisez, à ce sujet, le dernier texte de mon livre: Les Français veulent la vérité. C'est un peu d'espoir au milieu d'une grande désolation.

Mais comme le disait une personnalité musulmane, il faudrait transformer un dogme médiéval en une religion plus compréhensible et plus acceptable. Je dois dire que j'ai lu beaucoup de passages du Coran qui m'ont fait peur, pour ne pas dire autre chose.

Cependant, pour revenir aux jeunes assassins qui cherchent à semer la terreur, qu’on ne nous fasse pas croire que ceux qui les fréquentaient, je pense à leurs familles, à leurs proches, à leurs voisins, à leurs amis, ne se sont rendu compte de rien… Tous étaient bien placés pour prévenir. S'ils ne l’ont pas fait, ils sont coupables de complicité. Et il faut reconnaître que les terroristes ont souvent bénéficié d’un appui logistique, au sein de leur milieu.

Nous devons en tirer des conclusions, et des enseignements. Ne faudrait-il pas surveiller davantage, intervenir, se renseigner, se montrer plus performants, et… prendre des mesures avant les drames ?

Mais ce genre d'action nécessite une réforme au niveau des lois, du système judiciaire, et de l'incarcération. On ne doit plus voir des multirécidivistes libérés n'importe quand, et ne plus être surveillés. Le juge à l'origine de cette action doit être mis en cause. Il ne doit pas être considéré au dessus des lois.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article